• Cooking mama 2

    Cooking mama 2

    Amateurs de cous de girafes à la crème de framboise, passez votre chemin : Cooking Mama 2 ne fait toujours pas dans la gastronomie haut de gamme, complexe et torturée, mais vous propose des plats simples, que vous pourrez réaliser chez vous après avoir salivé sur leur avatar ludique. Il semble même que la variété soit cette fois au programme : bien qu'on y trouve toujours une tripotée de plats asiatiques, où le riz règne en maître, les cuisines du monde entier paraissent mieux représentées dans ce nouvel opus. Bon, on ne peut toujours pas préparer le magret de canard flambé à l'Armagnac de Maïté, mais il faudrait être bien difficile pour ne pas trouver son bonheur parmi les 80 nouvelles recettes proposées (pour 150 au total).
    Test Cooking Mama 2 : Tous A Table ! Nintendo DS - Screenshot 11

    Cooking Mama 2 consiste toujours à enchaîner les mini-jeux à la Wario Ware, qui prennent ici la forme d'actions de base de la cuisine : laver, éplucher, râper, pétrir, mélanger, cuire... Elles mettent à contribution toutes les possibilités de la DS (jouabilité tactile et micro) et, exécutées dans un ordre précis, donnent l'impression de réaliser une véritable recette de cuisine. Ainsi, pour confectionner une tarte aux pommes, il vous faut d'abord éplucher, couper et cuire les pommes, puis préparer la pâte, l'étaler au fond du moule et la piquer, etc... Les différentes phases de préparation sont logiques et s'enchaînent agréablement jusqu'au résultat final. En revanche, Cooking Mama 2 prend le parti d'abandonner – ou tout du moins d'atténuer – un aspect esquissé par son prédécesseur : la créativité. Le mode "Fais des mélanges", qui permettait de concevoir ses propres plats en alliant une viande à un accompagnement, ne figure plus dans ce nouveau volet. Ceux qui s'attendaient à voir cet aspect développé en seront pour leurs frais : ce n'est pas encore aujourd'hui qu'on pourra cuisiner à sa guise des recettes de son invention. Pour compenser, le jeu vous propose de mettre en valeur certains des plats réalisés, en les décorant et en les présentant à votre convenance. Cette possibilité est bienvenue, d'autant qu'il est désormais possible d'enregistrer ses créations dans un album dédié (consultable par d'autres joueurs), mais ne remplace pas une véritable dimension créative.
    Test Cooking Mama 2 : Tous A Table ! Nintendo DS - Screenshot 12

    Le mode Test est par contre conservé à l'identique, même s'il se voit renommé Compétitions Culinaires. Il permet toujours de s'exercer aux gestes élémentaires de la cuisine, mais dans le cadre de défis chronométrés. Dans un temps limité, il vous faut répéter un maximum de fois une action simple comme casser un oeuf ou peler une pomme... Ce mode n'est guère passionnant, c'est pourtant celui qui a été choisi pour accueillir l'option multijoueur : quel est celui parmi vos trois amis et vous qui préparera le plus de crêpes ou roulera le plus de sushis ? C'est au mieux anecdotique, au pire dénué du moindre intérêt. Heureusement, le nouveau mode de jeu qui fait son apparition dans Cooking Mama 2 permet de relever agréablement la saveur de l'ensemble. Beaucoup avaient reproché au premier volet d'être trop facile, Mama réparant systématiquement vos erreurs et permettant de mener les préparations à leur terme ; le challenge y était donc quasiment absent. Hors, dans le nouveau mode intitulé Cuisinons!, Mama vous laisse seul(e) face à votre plan de travail et à vos fourneaux. Les différentes phases de préparation se succèdent les unes après les autres, sans être entrecoupées du moindre écran d'explication ou de conseil. La cuisine prend alors tout son sel, d'autant que tout au long de ce défi à la sueur et au couteau, le moindre ratage conduit inexorablement à l'échec du plat. Et si vous parvenez à boucler la recette, vous êtes alors soumis à un jury impitoyable qui juge de façon sévère votre performance. Bref, souhaitons la bienvenue au mode hardcore de Cooking Mama, qui apporte au jeu la dose de challenge tant attendue.
    Test Cooking Mama 2 : Tous A Table ! Nintendo DS - Screenshot 13

    Autre nouveauté : outre le système de médailles reconduit de Cooking Mama, chaque plat cuisiné avec succès vous octroie désormais un certain nombre d'étoiles. Au bout de cinq, le jeu vous gratifie d'un petit accessoire pour décorer la cuisine ou personnaliser le look de Mama. Ce dernier aspect est en adéquation avec l'enrobage kawaii encore plus prononcé de ce Cooking Mama 2, à destination probable du type de public qui a fait l'acquisition du premier volet. L'arrière-plan uni a laissé la place à un papier-peint bonbon et une fenêtre ouverte sur un ciel radieux. Rien que dans les menus, vous aurez droit à de jolis arcs-en-ciel, avec sons psychédéliques à l'appui. On notera également l'arrivée d'une voix digitalisée, que vous aurez le plaisir d'entendre brailler « even better than Mama !» à chacun de vos perfects. Hormis le renforcement de cet aspect sucré, le jeu est techniquement identique à son prédécesseur, à savoir très limité sur le plan graphique. On notera bien quelques améliorations, comme une vue plus proche de certains ingrédients afin de faciliter les actions du stylet, mais dans l'ensemble il est difficile de faire la différence entre les deux opus. Alors Cooking Mama 2 vaut-il l'investissement ? J'oserais dire que oui, pour peu que vous ne soyez pas réfractaire au concept. Les cuisiniers novices découvriront avec plaisir un jeu agréable et rafraîchissant, tandis que les étoilés du premier volet pourront compter sur le challenge amélioré de cette suite. Mais attention : que 505 Games ne nous fasse pas le coup d'une itération annuelle, ou gare à l'indigestion !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :